HIDALGO

Performance

Le nom de la performance fait référence au titre de la petite noblesse espagnole, qui jouissait de droits particuliers durant le siècle d'or espagnol, notamment l'interdiction de travailler afin d'élever ses représentants à un rang supérieur aux serfs et au peuple commun. Il renvoie aussi au personnage de Cervantes, Don Quichotte, le plus célèbre des Hidalgos. Dans cette performance le corps est mis à l'épreuve dans la durée, il répète un geste indéfiniment. Des centaines d'avions de papiers s'écrasent sur l'image d'une institution projetée sur une façade blanche, et retombent en tas aux pieds du mur. La performance convoque les images contemporaines d'une lutte individuelle contre l'image du pouvoir. Combat perdu d'avance, impuissant, le corps transpire, grince et s'effondre.

"Dans le combat vous vous êtes lassés, et maintenant votre lassitude encore est au service de la nouvelle idole!"

Friedrich Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra, De la nouvelle idole.

durée: entre 3h et 5h
Photos de la performance durant le festival Excentricité 2
en Avril 2011 à Besançon
Photos d'Arthur Babel